L'intelligence et la pensée d'Averroes sur le "De Anima" d'Aristote

Nouveau

Chef-d'oeuvre du péripatétisme médiéval, le Grand Commentaire sur le De anima passe au crible les principales interprétations grecques ou arabes, forge concepts et langages analytiques nouveaux, construit le réseau de problématiques dans lequel s'inscrira la psychologie jusqu'à Descartes. En dépit de son importance, le Grand Commentaire n'a jamais été traduit dans une langue moderne.

Plus de détails

11,80 €

Fiche technique

Longueur 17.8
Epaisseur 2
Largeur 11
Poids 0.290
Pages 411

En savoir plus

Le Grand Commentaire d'Averroès sur le De anima d'Aristote est à la fois l'interprétation classique du texte fondateur de la psychologie et l'oeuvre la plus discutée du Moyen Age. Critiquée par Thomas d'Aquin, condamnée à deux reprises (1270, 1277) par l'évêque de Paris, Etienne Tempier, la conception averroïste de l'âme a été souvent déformée. On lui a reproché de nier le fait de conscience et de rejeter l'immortalité personnelle, alors qu'elle propose une théorie non matérialiste du sujet de la pensée et défend un dualisme radical du corps et de l'intelligence. L'original arabe étant perdu, la présente traduction a été réalisée à partir de la version latine de Michel Scot.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

L'intelligence et la pensée d'Averroes sur le "De Anima" d'Aristote

L'intelligence et la pensée d'Averroes sur le "De Anima" d'Aristote

Chef-d'oeuvre du péripatétisme médiéval, le Grand Commentaire sur le De anima passe au crible les principales interprétations grecques ou arabes, forge concepts et langages analytiques nouveaux, construit le réseau de problématiques dans lequel s'inscrira la psychologie jusqu'à Descartes. En dépit de son importance, le Grand Commentaire n'a jamais été traduit dans une langue moderne.