De la patience et de la gratitude , ABU HAMID ALGHAZALI

Nouveau

L´imam al-Ghazâlî expose ici la nature, les mérites et les implications pratiques de ces deux vertus de la foi que sont la patience (al-sabr) et la gratitude (al-shukr). Il montre en quoi, pour quelles soient réellement « bénéfiques », la patience ne saurait se confondre avec une attitude passive, ni la gratitude se réduire à une simple expression verbale.

Plus de détails

15,00 €

Fiche technique

Longueur 21.5
Largeur 14.5
Poids 0.360
Pages 264

En savoir plus

Le Prophète disait : « La situation du croyant est vraiment étonnante ! Tout ce qui le concerne est merveilleux : quand, devant un malheur, il fait preuve de patience, cela lui sera bénéfique , et quand, dans un moment de joie, il se montre reconnaissant envers Dieu, alors cela lui sera également bénéfique. Cette chose n´est réservée qu´au croyant. »L´imam al-Ghazâlî expose ici la nature, les mérites et les implications pratiques de ces deux vertus de la foi que sont la patience (al-sabr) et la gratitude (al-shukr). Il montre en quoi, pour quelles soient réellement « bénéfiques », la patience ne saurait se confondre avec une attitude passive, ni la gratitude se réduire à une simple expression verbale.Au-delà des épreuves et des faveurs divines, le croyant trouvera dans le sabr et le shukr le moyen de combattre et de transformer son âme, pour s´élever, à travers tout son être et tous ses actes, à l´adoration profonde et à la connaissance de Dieu, Lui qui est à la fois Celui qui éprouve et qui favorise, mais aussi al-Sabûr et al-Shakûr, le Patient et le Reconnaissant par excellence.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

De la patience et de la gratitude , ABU HAMID ALGHAZALI

De la patience et de la gratitude , ABU HAMID ALGHAZALI

L´imam al-Ghazâlî expose ici la nature, les mérites et les implications pratiques de ces deux vertus de la foi que sont la patience (al-sabr) et la gratitude (al-shukr). Il montre en quoi, pour quelles soient réellement « bénéfiques », la patience ne saurait se confondre avec une attitude passive, ni la gratitude se réduire à une simple expression verbale.