Nouveau

L'interpretation des Rêves

Nouveau

 L'interprétation des Rêves attribuée à Ibn Sîrîn, oniromancien et traditionniste à la réputation confirmée, et dont la lecture connaît encore de nos jours un grand succès populaire, présente au lecteur non arabophone un aspect fondamental de l'imaginaire musulman à travers ce genre mineur.

Plus de détails

7,50 €

Fiche technique

Auteur Ibn sirîn
Langue Français
Longueur 17 cm
Largeur 11 cm
Pages 230
Editeur/ Frabricant Alif

En savoir plus

L'interprétation des songes a toujours provoqué la curiosité de toutes les sociétés, fussent-elles désacralisées comme c'est le cas de la nôtre. Du songe du prophète Joseph à celui de Nabuchodonosor en passant par les visions des pères du désert ou celles d'Anne Catherine Emmerich, il n'est pas une communauté qui n'ait considéré le rêve comme un message à décoder convenablement afin d'en tirer le meilleur parti possible, tant dans l'ordre spirituel que dans le domaine temporel. La société islamique n'a pas échappé à la règle et le rêve constitue encore de nos jours un des éléments dont les musulmans se servent pour régler leur conduite. L'Islam a du reste quasiment ritualisé cette attitude puisqu'il existe une prière qualifiée de «demande du meilleur parti à prendre», à la suite de laquelle le croyant espère voir en rêve la réponse à sa demande. L'interprétation des Rêves attribuée à Ibn Sîrîn, oniromancien et traditionniste à la réputation confirmée, et dont la lecture connaît encore de nos jours un grand succès populaire, présente au lecteur non arabophone un aspect fondamental de l'imaginaire musulman à travers ce genre mineur.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

L'interpretation des Rêves

L'interpretation des Rêves

 L'interprétation des Rêves attribuée à Ibn Sîrîn, oniromancien et traditionniste à la réputation confirmée, et dont la lecture connaît encore de nos jours un grand succès populaire, présente au lecteur non arabophone un aspect fondamental de l'imaginaire musulman à travers ce genre mineur.