Le Livre du Rappel mutuel

Imâm al-Haddâd

New product

Le traité contenu dans ce livre est intitulé Livre du Rappel mutuel entre frères qui s´aiment, et entre gens de bien et de religion. Ce livre fut la première des œuvres de l´imâm, qu´il dicta en 1069 de l´Hégire, alors qu´il était âgé de trente-cinq ans. Il y analyse le rappel mutuel et l´échange de bons conseils, et il désigne la taqwâ (conscience active, et crainte révérencielle de Dieu) et le détachement des choses de ce monde comme étant ses éléments principaux. Il définit la taqwâ selon les critères de l´imâm al-Ghazâlî et décrit à la fois son aspect actif - qui consiste à faire le bien - et son aspect passif - qui consiste à éviter le mal.

Plus de détails

7,00 € TTC

Fiche technique

Auteur Imâm al-Haddâd
Largeur 14.5 cm
Langue Français
couverture Souple
Longueur 21.5 cm
Poids 200 g
Pages 86
Editeur/ Frabricant ALBOURAQ EDITIONS

En savoir plus

Le traité contenu dans ce livre est intitulé Livre du Rappel mutuel entre frères qui s´aiment, et entre gens de bien et de religion. Ce livre fut la première des œuvres de l´imâm, qu´il dicta en 1069 de l´Hégire, alors qu´il était âgé de trente-cinq ans. Il y analyse le rappel mutuel et l´échange de bons conseils, et il désigne la taqwâ (conscience active, et crainte révérencielle de Dieu) et le détachement des choses de ce monde comme étant ses éléments principaux. Il définit la taqwâ selon les critères de l´imâm al-Ghazâlî et décrit à la fois son aspect actif - qui consiste à faire le bien - et son aspect passif - qui consiste à éviter le mal.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Le Livre du Rappel mutuel

Le Livre du Rappel mutuel

Le traité contenu dans ce livre est intitulé Livre du Rappel mutuel entre frères qui s´aiment, et entre gens de bien et de religion. Ce livre fut la première des œuvres de l´imâm, qu´il dicta en 1069 de l´Hégire, alors qu´il était âgé de trente-cinq ans. Il y analyse le rappel mutuel et l´échange de bons conseils, et il désigne la taqwâ (conscience active, et crainte révérencielle de Dieu) et le détachement des choses de ce monde comme étant ses éléments principaux. Il définit la taqwâ selon les critères de l´imâm al-Ghazâlî et décrit à la fois son aspect actif - qui consiste à faire le bien - et son aspect passif - qui consiste à éviter le mal.